/*paginnation blog /*paginnation*/

Le choix du nom de domaine n’est pas anodin. En réalité, choisir un nom de domaine approprié pour son entreprise répond à une stratégie qui repose sur des critères bien déterminés. Il doit par exemple être suffisamment cohérent pour garantir le bon positionnement de votre marque. Alors, comment procéder ? Nous vous livrons tout.

Choisir un nom de domaine

Qu’est-ce qu’un nom de domaine ?

Le nom de domaine désigne le nom qui permet d’identifier un site web. Il constitue la partie centrale de l’URL. Pour faire plus précis, c’est l’adresse de votre site sur le web. Rappelons que l’adresse URL d’un site internet est composé :

·        d’un préfixe (www.) ;

·        du nom de domaine et ;

·        d’une extension.

Si le préfixe est commun à tous les sites, le nom de domaine est exclusif. Il est composé d’un ensemble de caractères alphanumériques. De par sa nature, il joue un rôle clé dans le positionnement des sites. Pour cela, vous devez le simplifier au maximum. Cette sobriété favorisera la mémorisation du site par vos futurs clients. En outre, le nom de domaine représente un espace de communication qui sert à informer le public sur le champ d’action de la marque (banque, immobilier, assurance, etc).

Les extensions d’un nom de domaine

Au nom de domaine, vous devez adjoindre une extension. Elle correspond à un espace de nommage et est répertoriée en deux (2) familles : les extensions ‘’régionales’’ et les extensions ‘’génériques’’. Les extensions ‘’régionales’’ correspondent aux zones géographiques et se composent de deux caractères. Un site avec une extension .fr indique son origine française.

Si votre entreprise dispose d’une filiale basée à la Réunion, alors son site devra porter une extension .re. Mais dans les deux cas, le nom de domaine restera identique. Les extensions génériques offrent quant à elles une présence globale. C’est le cas de extensions .com, .org .info, .coop, .pro, etc. Le choix d’une extension générique n’aura d’effets que de renforcer votre image à l’internationale.

Les bonnes pratiques pour choisir un nom de domaine

Le caractère sensible du nom de domaine impose le respect des règles de bonnes pratiques. Il doit répondre à une logique, mais également à une stratégie (une présence locale ou internationale). D’abord, le choix d’un nom de domaine doit être guidé par la simplicité. Restez sur un nom court, sans accents et chiffres. Ensuite, épurez la syntaxe !

Par exemple, ne dépassez pas 63 caractères. En outre, en dehors de l’extension, ne marquez pas un point (.) au cœur de votre nom de domaine. Par ailleurs, tout espacement est interdit. Au-delà de la syntaxe, choisissez un nom de domaine originale qui incitera l’internaute à cliquer. Mais par-dessus tout, restez fidèle à votre cœur de métier.

Savoir si son nom de domaine est libre

En raison des contraintes juridiques, il est défendu d’enregistrer un nom de domaine existant. Pour cela, vous devez vous assurer que le nom de domaine est disponible, c’est-à-dire libre.

Votre nom de domaine est disponible

Pour vous en assurer, utilisez des vérificateurs en ligne. Ces outils éplucheront pour vous des centaines de millions de nom de domaines. Mais attention, bien qu’il soit disponible, évitez les confusions avec d’autres noms de domaine similaires. Plus il est simple et distinctif, mieux c’est. Une fois que vous l’avez identifié, achetez-le avec votre hébergeur ou via une plateforme d’achat.

Votre nom domaine n’est pas disponible

Votre nom de domaine n’est pas disponible ? Alors, envisagez un rachat. Toutefois, cette solution est onéreuse ! Si votre budget est faible, il vous reste deux options. Changer de nom de domaine et opter pour une variante, ou attendre que celui courtisé expire. En effet, un nom de domaine n’est déposé que pour une période de 1 à 10 ans.

L’utilisation des symboles dans le nom de domaine

Est-ce une bonne ou une mauvaise pratique ?

L’utilisation des tirets

La fonction des tirets permet la séparation des mots clés. Un nom de domaine peut se composer de deux mots (idéalement) qui renvoient au champ d’action de la marque. Si vous intervenez dans l’immobilier à la Réunion, un nom de domaine comme « immobilier-reunion » s’avère un bon choix. Néanmoins, il est primordial d’éviter la surcharge.

 

L’utilisation du pluriel

En pratique, l’emploi du pluriel n’est pas conseillé. Il est plutôt recommandé d’utiliser le singulier pour son nom de domaine. Cela l’allègera et facilitera sa mémorisation par l’internaute. En effet, pour un simple (s) manqué, ce dernier peut être redirigé vers votre concurrent. Gardez donc en mémoire qu’en dehors du nom de votre marque (s’il est au pluriel), l’utilisation du pluriel n’est pas à privilégier.

Le nom de domaine et le référencement SEO

Si le nom de domaine n’influence pas le référencement SEO, il constitue néanmoins un puissant levier lors d’une Google. Un nom de domaine pertinent et bien construit, couplé à des contenus de qualité et un site internet bien conçu, représente une arme de séduction.

 

En somme, opérer des choix simples doit rester votre ligne de conduite pour choisir un bon nom de domaine. Pensez à un nom stylé et suffisamment parlant, tout en observant les règles de la syntaxe. Plus important, pensez à l’utilisateur en lui proposant un nom de domaine digeste et facile à écrire.

Démarrez votre si internet maintenant !

Profitez d’un audit gratuit avant le lancement de votre site web